L’ostéopathie et les problèmes de dos

L’ostéopathe est souvent sollicité dans le cadre de douleurs du dos car ces dernières sont très douloureuses. C’est d’ailleurs le premier cas de consultation d’un ostéopathe en France puisque l’ostéopathie est très vite assimilée à la résolution de douleurs liées à la colonne vertébrale.

La colonne vertébrale

La majorité des patients d’un ostéopathe souffrent de désordres de l’épine, qui ont comme conséquence la douleur entre la partie la plus basse du dos et du cou. Beaucoup de pression est exercée sur la colonne vertébrale et particulièrement sur le cartilage entre les différentes vertèbres. C’est une pression constante due aux effets de la gravité. Si une personne se tient inexactement avec les épaules penchées, ceci aggravera n’importe quels problèmes ou en créera.

Le dos et les sportifs

Les joints et le cadre du corps sont manœuvrés et massés par l’ostéopathe de sorte que l’action habituelle soit regagnée. Les athlètes ou les danseurs peuvent souffrir de blessures aux muscles ou aux joints tels que la cheville, la hanche, le poignet ou le coude. Ces derniers peuvent tout à fait tirer bénéfice d’un traitement avec l’ostéopathie.

Le dos et les femmes enceintes

Les douleurs de lombaires peuvent être ressenties par les femmes enceintes qui peuvent avoir une posture différente due à leur poids croissant ; l’ostéopathie soulage souvent ce genre de douleurs.

Le dos et la séance d’ostéopathie

À la première visite dans un cabinet d’ostéopathie, le praticien devra connaître l’histoire médicale complète du patient comprenant tous les antécédents. Le praticien les prendra en considération pour établir un diagnostic correct.

Un examen complet aura alors lieu pour observer comment le patient se tient et comment le dos se courbe. L’ostéopathe sentira également les muscles, les tissus mous et les ligaments pour détecter s’il y a n’importe quelle tension présente. Tout en examinant le corps, l’ostéopathe notera tous les problèmes qui sont présents. Il peut pour se faire vérifier les réflexes, tels que le réflexe rotulien.

Si un patient a été impliqué dans un accident, des rayons X peuvent être utilisés pour déterminer l’ampleur du problème. Si on établit que l’ostéopathie ne serait pas avantageuse dans une situation particulière, l’ostéopathe conseillera au patient de s’orienter vers une autre solution thérapeutique. Si ce n’est pas le cas, le traitement peut débuter.

Les commentaires sont fermés.