César 2012 : les résultats

Le cinéma français récompensé à l’occasion de la cérémonie des César 2012. C’est le film The Artist qui rafle le maximum de prix avec d’ailleurs les plus prestigieux comme celui du meilleur film et meilleur réalisateur. Bérénice Béjo emporte la catégorie de la meilleure actrice et c’est Omar Sy qui permet, avec son César du meilleur acteur, à Intouchables de ne pas repartir bredouille.

Césars pour les comédiens

César du meilleur acteur: Omar Sy pour le film carton au box-office de l’année Intouchables
César de la meilleure actrice : Bérénice Béjo de The Artist
Meilleur acteur dans un second rôle : Michel Blanc pour le film L’Exercice de l’Etat
Meilleure actrice dans un second rôle : Carmen Maura de Les femmes du 6è étage
César du meilleur espoir féminin : Naidra Ayadi pour Polisse ainsi que Clotilde Hesme pour Angèle et Tony
César du meilleur espoir masculin : Grégory Gadebois pour Angèle et Tony

César d’honneur

César d’honneur : l’actrice anglaise Kate Winslet

Césars pour les films

Meilleur film : The Artist réalisé par Michel Hazanavicius
Meilleur film étranger : Une Séparation du réalisateur Asghar Farhadi
Meilleur premier film : Le Cochon de Gaza de Sylvain Estibal
César du meilleur documentaire : Tous au Larzac réalisé par Christian Rouaud
César du meilleur film de court-métrage : L’Accordeur réalisé par Olivier Treiner
Meilleur film d’animation : Le chat du rabbin réalisé par Joann Sfar et Antoine Delesvaux

Césars techniques

Meilleur réalisateur : Michel Hazanavicius (The Artist)
Meilleur son : Olivier Hespel Julie Brenta et Jean-Pierre Laforce pour L’Exercice de l’Etat
Meilleur montage : Laure Gardette et Yann Dedet pour le film Polisse
Meilleure adaptation : Yasmina Reza et Roman Polanski pour Carnage
Meilleure photographie : Guillaume Schiffmann (The Artist)
Meilleur scénario original : L’Exercice de l’Etat de Pierre Schoeller
Meilleurs décors : Laurence Bennett pour The Artist
Meilleure musique originale : Ludovic Bource pour le film The Artist
Meilleurs costumes : Anaïs Romand pour L’apollonide

Les commentaires sont fermés.